Vendredi 18 septembre 2015 à 10:33


temps funambule (2011)

dans la verdure encore fraiche
c'est la matinale rosée
quand y' a le temps qui se dépêche
un temps qui va, le pas pressé

un temps ne tenant qu' à un fil
qu'est suspendu, qui déhambule
dans la nature, loin de la ville
un temps qui se fait funambule

un temps filant comme une flèche
sous un long voile nuageux
quand le soleil trouve une brèche
offrant un ciel tout lumineux

puis le temps s'accorde une pause
redescend, a les pieds sur terre
le ciel n'a plu son voile morose
mais l'éclaircie jaune lumière

le temps se met au ralenti
un court instant devient rêveur
puis reprend son rythme de vie
comme un éternel voyageur

sur son long fil, il s'évade
dans son élan de cavalcade
le temps continu son chemin
vers l'inconnu de son demain


(déposé à la Sacem)

Par Arlette le Vendredi 18 septembre 2015 à 11:15
Coucou cher Troubadour
Trop beau ton texte...sais-tu que tu peux enregistrer ton blog sur même site que le mien c'est ce que j'ai fait dernièrement pour ne rien perdre.
bon week-end
bisous
Par amandine bou le Vendredi 18 septembre 2015 à 13:50
joli emm
Par Océanique le Samedi 19 septembre 2015 à 9:15
Qu'il soit encagé mesuré cadencé ou libre comme le vent le temps suit son petit bonhomme de chemin
Belle journée Troubadour
Bises
Par alyane le Lundi 21 septembre 2015 à 9:55
Le temps qu'on pense éternel et mesurable, nous file entre les doigts et le moment présent appartient déjà au passé.
Par corinne56 le Lundi 21 septembre 2015 à 21:01
Bonsoir Emmanuel,
Le temps continue son chemin vers l'inconnu de son demain. J'aime beaucoup cette fin où l'on voit que nul ne sait ce que demain sera. Bravo, bisous et douce soirée.
Par peintrefiguratif le Mardi 22 septembre 2015 à 8:07
un petit coucou après quelques jours dans le Luberon
bises
Par orelie le Vendredi 25 septembre 2015 à 11:42
le temps déambule,se promenant au coeur de ce joli poème
Par monicalisa le Mercredi 30 septembre 2015 à 19:15
Joli poème, oui la vie s'écoule lentement ou comme un torrent, inexorablement le temps file, passe, défile, il nous entraîne dans son tourbillon, on ne peut l'arrêter.... il file sans se retourner, ah le temps quelquefois on aimerait faire une pause.... pour le retenir encore un peu car il passe si vite. Ton poème est remarquable, merci pour ce partage. Bisous et douce soirée. Bien amicalement. Monique
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast