Vendredi 7 avril 2017 à 16:59


L' ouîe des mots  (2012)

Entendre est une joie
qui jaillit de l'ouîe
provenant de la voix
créant l'âme épanouit

bien loin du précipice
du gouffre, sans retour
sa paroi, bien trop lisse
sans l'issue de secours

aller , sans la mouvance
sans la déconvenue
quand l'instant, vous devance
la victoire obtenue

bien loin de l'aphonie
bel élan de la voix
des mots doux, vers l'ouîe
quand le murmure est là

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg


Jeudi 30 mars 2017 à 11:25


L'horizon au ciel gris  (2012)

La pluie ruisselante
aux gouttes nombreuses
à l'averse en torrent
dévale sur nos coeurs

la pluie incessante
sa mine pâteuse
dans l'imprévu du temps
nous glisse sa pâleur

en ce ciel, triste gris
attendre le réveil
l'improbable venue
d'une soudaine éclaircie

en ce jour, morne habit
espérer, le soleil
un ciel, meilleur tenue
l'horizon qui sourit

(déposé à la sacem)



http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Vendredi 24 mars 2017 à 16:18


La plume en peinture  (2012)

la plume avait trempé
elle était toute peinte
elle était colorée
en rimes, aux douces teintes

la plume avait trempé
mais pas dans l'encrier
dans un bain de peinture
elle avait fière allure

oh la plume était elle
en couleurs d'aquarelle
avait elle des taches
fût elle,dans la gouache

la plume était coquette
avait soigné son style
devançant le poète
troubadour indocile

reprenant le contrôle
oh de la situation
son poétique rôle
des quatrains, en son nom

la plume avait trempé
oh par inadvertance
dans ce bain coloré
créant l'extravagance

par monsieur le poète
oh qui doit bien admettre
qu'en cette fantaisie
complice, il fût aussi

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg


Vendredi 17 mars 2017 à 10:34


La jouvencelle et le temps  (2012)

Le temps, vous prend des jours
mais le temps se savoure
d'un hier, il vous laisse
un élan de jeunesse

demoiselle,au coeur pur
jouvencelle, libre allure

dans ses bras, vous courez
et le temps, vous blottit
vous couvre de baisers
votre fidèle ami

demoiselle rêveuse
jouvencelle amoureuse

le temps, vous porte aussi
sur un chemin de vie
au coeur de son sourire
il est votre avenir

où courez vous encore
du désir bien précieux
que le temps, soit de l'or
au profond  de vos yeux

demoiselle,doux prémices
jouvencelle,oh jadis

le temps, vous accompagne
a vieilli votre allure
vous restez sa compagne
naturelle figure

jouvencelle, d'hier
quelques saisons coururent
des printemps aux hivers
sans jamais, la rupture

le temps poursuit sa route
Madame aux cheveux blanc
fidèle, à votre écoute
jouvencelle, d'antan

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg





Vendredi 10 mars 2017 à 10:28


Vos cils (2012)

C'est au bord de vos yeux
qu' a coulé la rivière
en vos cils, non bordés
y' eut leurs lits, bien humides

et des vagues, en vos yeux
dans la rue de la mer
ont vu vos cils, tanguer
l'horizon,un peu vide

puis, le vent a séché
oh l'orée de vos cils
d'une mer retirée
sa marée, en exil

un soleil souriant
en vos yeux, sillonnait
l'horizon,droit devant
à l'heure de son coucher

et la nuit a bercé
près d'un lit sable fin
vos cils qui sont fermés
sans nocturne chagrin

d'un bonheur retrouvé
y' a vos cils qui frétillent
sous l'instant étoilé
de l'amour qui scintille

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Vendredi 3 mars 2017 à 10:16


Des tendres friselis  (2012)

oh tendres friselis
y' a la brise, en des flots
frémissements légers
qui chatouillent le lit

oh le lit, d'un cours d'eau
draps voilés, non bordés
quand l'amour, en échos
résonne par ici

au coeur d'un petit ru
se dénudent les vers
mais, sans déconvenue
poétique atmosphère

dame plume chatouille
quelques rimes frivoles
dame plume vadrouille
et prend son bel envol

frémissements coquins
pour dame poésie
au coeur de ses quatrains
et du ru, en son lit

et des vers se rhabillent
oh dame poésie
oh vos rimes scintillent
des tendres friselis

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Jeudi 23 février 2017 à 10:10


Charlie,Charlot,Chaplin  (2012)

Oh rester, sans mots
oh rester muet
devant le Charlot
le Charlot parfait

costume et chapeau
la muette bouille
de ses numéros
à la chaine, farfouille

oh y' a la rengaine
y' a l'écran qui danse
d'un élan qui freine
ou vive cadence

rester silencieux
devant le Charlie
le Chaplin anxieux
le Charlot épris

bouquet à la main
du temps qui taquine
attend il , pour rien
le temps, le chagrine

puis, l'amour jaillit
du coin d'une rue
l'amour rebondit
et nous laisse émus

des fleurs offertes
des fleurs, en cadeau
fleurs, aux doux parfums
deux sourires joyeux
le film prend fin

et, rester, certes
oh rester, sans mots
quand s'en vont, au loin
deux sourires heureux
la main dans la main


(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Jeudi 16 février 2017 à 10:18


Dames virgules  (2012)

Oh trouver le bon sens
et sans que ne recule
les phrases qui avancent
s'y glissent des virgules

dames pauses, d'un temps
souvent d'un instant court
s'installent dans les rangs
où, quelques mots, eux, courent

dames virgules, sans ailes
rêvez vous, d'évasions
de nuages et du ciel
d'autres destinations

rêvez vous, de voyages
loin de toutes ces pages
vous qui laissez la fin
à celui, nommé, point .


(déposé à la Sacem)



http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Samedi 11 février 2017 à 14:15


Les doigts du soleil  (2012)

A l'orée d'un grand bois
le soleil, avec joie
offre son bel éclat
l'éclaircie, de ses bras

ses lumineux rayons
ses jaunes doigts, en rond
chauffent les joyeux troncs

les troncs, des arbres heureux
en cette orée, ce lieu
en ce bois merveilleux

où, d'un temps qu'est délice
le soleil s'y glisse
son éclaircie s' y hisse

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg


Vendredi 3 février 2017 à 16:01


Trois notes, en arpège  (2012)

Trois notes, en arpège
soudain, se désagrègent
et créent le désarroi
oh le trouble, l'émoi

désarroi musical
sans le 'la' diapason
un arpège bancal
sur une partition

trois coquines notes
dévêtues de leurs tons
leurs bémols, qu'elles ôtent
adieu, altérations

notes qui se débinent
temps désarticulé
partition, en son spleen
son tempo bousculé

trois notes, en cavale
désarroi musical
trois bémols orphelins
d'un arpège, bien loin

trois notes qui reviennent
oh fugue passagère
trois notes, sans gène
qui de nouveau, altèrent

trois notes, en arpège
dans un temps, bien placé
musical cortège
et bémols à la clé

trois notes revenues
rhabillées, revêtues
leurs bémols, en chapeaux
et dans le bon tempo

(déposé à la Sacem)



http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg




<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | Page suivante >>

Créer un podcast