Dimanche 9 décembre 2007 à 11:59

sous un toit en carton  (2004)

rien de plus ordinaire , qu'une neige en hiver

qui recouvre nos terres , de sa blanche atmosphère

oh! toi froide saison , qui déploie ta blancheur

entends tu l'air d' l'accordéon qui réchauffe nos coeurs

d'un trois temps populaires , oh! valse ritournelle

au dehors , il y'a l'air d'un pianiste à bretelles

oh! un vieil air de bal , qui rapelle une chanson

oh! mais le froid s'installe, sous un toit en carton

une pièce , messieurs , dames , pour l'accordéoniste

dans son coin macadam , il joue là , en soliste

devant un va et vient pressé , qui entre et qui sort

des grands magasins de jouets , d'un grand Noel décor

oh! Paris capitale , à l'approche des fêtes

chacun fait ses emplettes, quand joue un marginal

un petit geste , messieurs , dames , ce soir vous serez au chaud

loin du coin macadam , où réside un clodo

et sous un toit en carton, y'a le deuil d'un accordéon ,seul , en silence, il pleure

loin des derniers préparatifs d'un réveillon bonheur , d'un réveillon festif

ce soir , dans le froid , un homme est mort, devant le féerique Noel décor

  (déposé à la sacem)

 

 

Par le poète le Mercredi 18 février 2009 à 10:46
sous un toit en carton
un instrument plongé dans le silence
loin du festif reveillon
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast