Jeudi 6 septembre 2007 à 21:06

les chevaux de bois (1994)

dix ans, oh! décénie , la décade passe , décadi

dixième et dernier jour , à rêver des beaux jours

tu fais grise mine , ta vie se débine

seul , dans la foire , tourne l'histoire

sous le décor de neige , dans la foire un manège

un orgue de barbarie; oh! tourne , tourne la vie

tu retrouves ton sourire , c'est la fête dans Paris

les cheveaux de bois vont repartir et l'orgue jouera toute la nuit

toi , Pierrot , au coeur galant,t'a du talent , t'as des combines

pour retrouver une Colombine

et les cheveaux de bois , te font tourner la tête

te redonne la joie au milieu de la fête

oh! Pierrot , tu décolles , destination la lune

la grande roue s'envole et je laisse ma plume

et les cheveaux de bois emmèneront Colombine

te retrouver là bas . Sur la lune , t'as bonne mine

mais les cheveaux de bois perdus au fond de l'espace

Pierrot , tu cherches encore , depuis dix anx , leurs traces

  (déposé à la sacem)

 

 

 

 

Par le poète le Mardi 27 janvier 2009 à 9:39
oh chevaux de bois
tourne le manège
en ces rimes poètiques
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast