Dimanche 21 octobre 2007 à 15:28

le dormeur dans le prè  (2003)

le dormeur dans le prè  n'est pas celui du val

que Rimbaud composa

c'est un autre dormeur, les yeux vers les étoiles

d'un printemps deux mille trois

cent trent' trois ans séparent, celui du val au prè

chacun a son histoire, tout deux reposent en paix

mais ont ils vécus le bellicisme  ou l'instant du geste d'héroisme

avaient ils en eux, l'amour du combat ! ou bien , la désertion du non soldat !

(déposé à la sacem)

 

 

Par tinette le Dimanche 21 octobre 2007 à 18:18
j'aime bien celui-çi aussi :
Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, heureux comme avec une femme.

je continue de te lire. Biz Catalina

Arthur Rimbaud
Mars 1870.

Par tokiohoteldu11 le Dimanche 21 octobre 2007 à 21:13
Merci d'être passé!
j'aime bien ton blog, son style!
Par tokiohoteldu11 le Dimanche 21 octobre 2007 à 21:16
merci beaucoup, je repasserai souvent car je t'ai mis dans mes blog préféré
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast