Vendredi 21 décembre 2007 à 10:06

la nuit perdure  (2005)

la nuit perdure , le jour est loin , nocturne voilure , jusqu'au matin

la nuit perdure , oh! brume épaisse , fraiche nature , mais rien ne presse

car la nuit bascule , vers l'élan des émois, dans l'amour majuscule , le sommet de la joie

oh !  chavirage des corps sous les draps satinés

renversement à tribord et grincement de sommier

dans les bras du bonheur , la nuit écoule ses heures

la voilure s'évapore et le jour dort encore

A la frontière des deux , des paupières sont fermées

le Saint des amoureux , Valentin est passé

 (déposé à la sacem)

 

 

Par tatoes le Vendredi 21 décembre 2007 à 21:40
ça c'est un joli poème!!
juste à noter que ça doit être "chavirage" et non chari ...
Mais les fautes de frappes ça arrive à tout le monde!!
Merci pour ton commentaire j'm'attendais pas à kkchose d'aussi long!!
Donc Bonnes Fêtes à toi aussi et que du bonheur pour 2008!!!
ciao!
Par lvarcissique-Elanore le Dimanche 23 décembre 2007 à 14:29
Hey! Il est bien ce poème!!! En plus on y trouve un rythme agréable à la lecture et la description est bien jolie! Bonne année à toi aussi et joyeux noël!!!
Par Au-fil-de-la-plume le Mercredi 26 décembre 2007 à 15:28
J'aime bcp celui-ci. Et comme cela a été dit juste au dessus, on y trouve un rythme agréable.

Je te remercie pour ton long commentaire, ça me fait plaisir. Je sais, ça date, mais j'étais tellement occupée, que je n'étais pas venue voir mon blog depuis longtemps.

Bon, je vais continuer ma visite à travers les lignes de tes mots.

A bientôt!
Bises :-)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast