Mercredi 19 septembre 2007 à 15:48

la dame à la dérive  (1996)

la dame à la dérive

elle longe chaque soir , la rive d'un long canal

la dame à la dérive

les passants la décrivent , comm' une triste femme, seule et sans ami féal

la dame à la dérive

personne ne l'attend, personne ne la réclame

ses nuits sont froides, ses jours sont longs

ils passent et se suivent, bien loin , du chant des grives

la dame à la dérive

elle va, dormir sous les ponts

sans savoir , si au matin , elle se lèvera ou non

  (déposé à la sacem)

 

Par le poète le Jeudi 29 janvier 2009 à 14:38
oh solitude !
oh triste misère!!
en ce temps, aux humaines dérives
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast