Jeudi 11 février 2016 à 10:09


L'écharpe de couleurs  (2012)

 Le ciel a enroulé
autour de son long cou
sa belle écharpe de couleurs

son arc, a observer
d'un jour, au rendez vous
ente pluie et soleil rieur

météo instable
un vent exécrable
au souffle désagréable

paysage changeant
d'un vent , en son élan
qui pousse les nuages blancs

et au coeur de ce tout
l'écharpe de couleurs
qui reste là et s'impose

d'un ciel qui est tantôt
joyeux ou morose
en cette instable météo

(déposé à la Sacem)

Par Monicalisa le Jeudi 11 février 2016 à 11:29
Jolie et poétique texte en hommage à l'arc-en-ciel qui déploie au-dessus de nos têtes son arc irisé de toute beauté.

Les poètes prétendaient que l'arc-en-ciel était la trace du pied d'Iris descendant rapidement de l'Olympe vers la terre pour porter un message, c'est pourquoi on la représente le plus souvent avec un arc-en-ciel. D'ailleurs du grec "Iris" signifie Arc-en-Ciel, joli non ? Gros bisous Emmanuel et douce journée.Bien amicalement. Monique
Par aman bou le Jeudi 11 février 2016 à 13:59
joliiiiiiiiiii
Par a-demi-maux le Jeudi 11 février 2016 à 19:18
<3
Par alyane le Vendredi 12 février 2016 à 21:38
Cette saison, l'écharpe de couleurs s'enroule un peu partout, mais bousculée par le vent.
Poème adorable
Par Celiandra le Dimanche 14 février 2016 à 0:09
l' écharpe de couleurs



Comme tu dis vrai mon Ami

En ce moment le temps

Est tellement changeant,

Si horrible par moment.

Que sous le souffle du vent

Les arbres se tordent de douleur

Se lamentent, gémissent, et .....Pleurent

Les petites fleurs

Qui se croyaient déjà au printemps

Grelottent et claquent des dents.

Elles voient leurs nouvelles robes

Déchirées, hachées

Je dirais même plus, cisaillées,

Laissant apercevoir

Leurs fines chevilles blessées

EOLE

Peux-tu me dire

Si tu en as encore pour longtemps

De perturber ainsi la faune,

La flore et les Gens?

HYETIOS,

Quand à Toi ne trouves-tu pas

Que la Terre est assez mouillée, détrempée ?

Les petits rus se sont transformés

En torrents furieux et grondants

La boue charriée partout s'est faufilée

Les fleuves, les rivières

Ont grossis puis débordés

Charriant d'innombrables de déchets

Regardez, de là-haut,

Vous qui vivez au dessus de la Canopée

Dans l'immense Ether,

Les plaines sont inondées

Les habitants sont catastrophés,

Leurs maisons sont noyées

Et pour couronner le tout

Leurs toitures se sont envolées.

Ils n'ont plus rien pour se loger

Ce n'est pas drôle ,franchement.

Alors je vous demande A toi

Eole, dieu vu Vent

et à Toi

Hyetios, dieu de la pluie

Quand allez vous cesser ces jeux d'enfants

Quand allez vous arrêter

De vous amuser à nos dépends?


bisous Poète
Par Corpsrimes le Lundi 15 février 2016 à 14:11
Bonjour autresrimes,
(Emmanuel)
Merci pour cette belle poésie aux couleurx du temps. Temps grs et pluie en Lorraine, nous avons eu aussi des vents très violents. Vivement le printemps. Toute mon amitié poétique, ma rose. CorpsRimes (Corinne)
Par corinne56 le Mardi 16 février 2016 à 21:13
Voilà un bel arc-en-ciel poétique Emmanuel. Bisous et douce soirée.
Par peintrefiguratif le Jeudi 18 février 2016 à 10:12
le ciel est très gris en ce moment à part deux jours avant aujourd'hui ou nous avons eu du soleil
mais aujourd'hui la grisaille revient
bises
Par orelie le Vendredi 19 février 2016 à 17:48
De belles rimes pour cette céleste et poétique écharpe
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast