Samedi 29 septembre 2012 à 17:22


l'accueil des sans abris (2009)

Dans les jours, les plus courts
la chaleurs se fait rare
les accueils de secours
sont ouverts, pour le soir

des repas chauds, servis
des dortoirs, pour la nuit
l'accueil des sans abris

un peu de réconfort
du nocturne horizon
loin du froid du dehors
sous les restreints cartons

cartons,sol, sans chauffage
dans l'hiver étendue
cartons,sol, sans étages
sur: trottoirs avenues

(déposé à la sacem)

Par Océanique le Samedi 29 septembre 2012 à 17:37
Pendant que nous piallons
Pour quelques petitqs désagréments
La misère sous des cartons
S'installe encore combien de temps

Bel écrit comme tu sais si bien faire
Amitié Troubadour
Par alyane le Samedi 29 septembre 2012 à 18:14
EN effet avec le raccourcissement des jours, leur situation redevient plus difficile et plus précaire.
Par pierrot bou le Samedi 29 septembre 2012 à 19:20
Beau dimanche demain:-)
Par peintrefiguratif le Dimanche 30 septembre 2012 à 13:38
bonjour emmanuel merci de ta visite pendant mon absence
Par Line le Dimanche 30 septembre 2012 à 17:20
un beau regard que tu jettes sur ces sans-abris et tous les ans ça recommence, bientôt le froid et il y en a de plus en plus
et le nombre de personnes en grandes difilcultées est enconstante augmentation
et rien n'y fait c'est désespérant pour ceux qui oeuvrent en silence

un sourire Emmanuel de Line
Par the-log-lady le Lundi 1er octobre 2012 à 13:42
un bien joli poème.. surtout que bientôt il sera de "circonstances".. le froid arrive doucement et malheureusement, il y aura encore des sans abris dans notre pays..
Par pierrot bou le Lundi 1er octobre 2012 à 15:39
bon début de semaine:-)
Par cronin le Lundi 1er octobre 2012 à 19:25
Bonsoir Jazzautresrimes (Emmanuel)

voilà un beau poème dédié aux sans abris... tu as raison d'écrire et de témoigner, en tant que poète, artistes, nous nous devons, de nous impliquer dans toutes préoccupations de notre société. La misère est la gangrène à ce monde... et la précarité de la vie, nous jette à la rue, du jour au lendemain... avoir toujours des pensées, des actes solidaires, en partage. Coluche à commençé... sa belle oeuvre, et beaucoup d'artistes ont suivi, ainsi que de nombreux et nombreuses bénévoles ! Un grand merci pour ton poème, Emmanuel ! Bravo ! Bisous, et belle soirée. Ma rose d'amitié. Corinne (Cronin)
Par peintrefiguratif le Mardi 2 octobre 2012 à 9:41
l'automne est là à nos portes et le froid va venir
ton poème retrace bien la misère des sans abris
bises
Par Cathy2 le Mardi 2 octobre 2012 à 10:48
Bonjour Emmanuel,
Ta pensée est noble. Les sans-abris sont souvent oubliés, mais il sont de plus en plus nombreux d'année en année. Beau poème malgré ce thème difficile.
A bientôt et bisous,
Cathy.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast