Jeudi 29 mars 2012 à 16:00


Entre dunes et port  (2009)

Dans les longs couloirs des dunes
se faufile un vent de sable
le ciel a son rideau ouvert
et son voile brumeux levé

la danse et le chant des mouettes
font corps, toutes en escadrilles
sur la plage, il y'a un chateau

dans un port, des oiseaux guettent
un matinal soleil brille
sur la plage,une pelle, un seau

au port, les mouettes, une à une
s'approchent, d'un air aimable
près de l'étal frais de la mer
celui, à l'heure de la crièe

puis, une journée passera
le ciel tirera son rideau
l'instant nocturne sera là
d'un reflet lunaire dans l'eau


(déposé à la sacem)

Par madi. le Jeudi 29 mars 2012 à 17:30
je viens rattraper mon retard.. j'aime :) bisous troubadour !
Par lucy le Jeudi 29 mars 2012 à 21:48
Bonsoir Emmanuel, ton prénom te va à ravir! Tes poésies sont belles, et tu es un vrai troubadour pour moi !
Amicalement/Lucie-y
Par alyane le Vendredi 30 mars 2012 à 8:58
Le vent du large s'engouffre dans les dunes et bouscule le sable affleurant.
Par Cathy2 le Vendredi 30 mars 2012 à 14:45
Très original dans sa forme poétique, cet écrit... Merci, Emmanuel.
A bientôt,
Cathy.
Par instinct le Samedi 31 mars 2012 à 11:49
:)
Par SnowWolf le Dimanche 1er avril 2012 à 20:06
Coucou troubadour :)!

Sympa ton blog, j'aime bien les poèmes
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast