Vendredi 7 décembre 2007 à 11:13

dans les couloirs de premières lignes (2004)

face à un vent glacial , avancent les soldats

la frayeur dans le corps , quand résonnent les canons

dans l'atmosphère brutale , des terribles combats

elle rigole la mort , voyant tomber , au front

des corps inertes , sans vie , la douleur s'apaise , des voix crient

d'autres se taisent , tombent des fusils

dans les couloirs des premières lignes , face à un vent glacial

des hommes restent dignes , certains ont mal

et passera l'hiver , les plus chanceux , reviendront de la guerre

retrouvant dans les yeux ,de celles laissaient naguère

de l'amour et du soulagement , loin des autres qui pleurent

les non soldats présents

  (déposé à la sacem)

 

Par le poète le Mercredi 18 février 2009 à 10:43
oh tristes guerres !!!!!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast