Mercredi 10 octobre 2007 à 12:07

d'un camps à l'autre (2002)

loin d'un violent vacarme, un champ de bataille silencieux

avec des corps sans charme, sans le temps d'un adieu

après le temps des larmes,des veuves venues pleurer

les vivants , les désarment et vont les enterrer

oh! tristesse de la guerre

au nom d'un dieu, pour un bout de terre

quelque soit son camp, sa fontière

elles pleurent un mari ou un père

  ( déposé à la sacem)

 

Par le poète le Lundi 2 février 2009 à 10:33
loin des guerres , des fusils (---)
je préfère prendre la poétique plume
qui laisse les écrits
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast