Samedi 29 septembre 2007 à 15:34

aux confins de la nuit  (1998)

dans les profondeurs nocturnes

je rêve, loin de Saturne

la tête, dans d'autres étoiles

aux confins de la nuit, je rêve toujours

il y'a les charmes infinis, de Morphé , qui m'entourent

A la fin de la nuit, je termine mon rêve

et le jour , je bannis, car Morphé, il m'enlève

  ( déposé à la sacem)

 

Par le poète le Vendredi 30 janvier 2009 à 15:24
oh! doux rêves aux confins de la nuit
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast