Vendredi 26 octobre 2007 à 21:32

comme un être reclus  (2003)

comme une bête recluse en son antre animal

le dehors , il refuse , sa vie est marginale

comme  une bête sauvage , il vit entre ses murs

enfermé dans sa cage , oh ! dans son antre obscur

comme un ermite solitaire , en son modeste logis

il se cach'e  il se terre , dans sa marginale vie

et pourtant de ce choix , de cette existence là que les autres ne lui envient pas

il est heureux ainsi , heureux il restera jusqu' au jour où sa vie , passera à trépas

(déposé à la sacem)

 

 

Par tinette le Samedi 27 octobre 2007 à 16:24
La vie solitaie est triste, s'il s'y sent bien c'est qu'il n'a pas vraiment connu les joies que peut aussi procurer la vie en dehors de son logis
Peut-être qu'un jour il fera le choix
en attendant ce jour là
Je repasserai sur ces pages d'écriture là
Catalina
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast