Jeudi 27 juillet 2017 à 14:28


Dans les yeux d'une bougie  (2013)

Dans les yeux d'une bougie
y' a le sourire de la cire
y' a le sourire lumineux
qui éclaire l'instant d'un soir

près du coeur d'une bougie
y' a le rêve qui prend place
dans les heures, de dame nuit
où la cire, laisse sa trace

loin du temps, d'une bougie
durée d'un court avenir
se consumant, peu à peu
dans les bras, de son bougeoir

y' a le  rêve, en son chemin
dans le nocturne horizon
qui voyage et se souvient
d'une flamme, en pleine action

d'une flamme qui a brillé
à cet instant , endormit
puis, le jour est arrivé
loin du temps, d'une bougie

et, quand viendra le soir
une bougie, à son tour
allumera son regard
loin des yeux, de Monsieur jour


(déposé à la Sacem)

http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Mercredi 19 juillet 2017 à 10:25


Elle  (2013)

Elle me précède ou elle me suis
je la vois, elle m'accompagne
d'un soleil, de face ou de dos

quand je marche ou marque un repos
des promenades en campagne
discrète, elle me tient compagnie

sa démarche est silencieuse
sous une éclaircie radieuse
elle va, d'une allure heureuse

pas après pas, notre duo
prend une large bouffée d'air
dans la nature, en harmonie

sous un temps merveilleux et beau
sur des chemins, sentiers de terre
je la vois, l'ombre de ma vie

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Jeudi 13 juillet 2017 à 14:27

poème "matinales rimes ensoleillées" / (et voir musical reportage sur Emmanuel Férel)


Matinales rimes ensoleillées  (2013)

La fraiche rosée éclabousse
quelques rimes matinales
un soleil, rouge frimousse
oh tranquillement s'installe

une journée qui commence
lever de rideaux, grand soleil
et humaines réjouissances
d' l'instant ensoleillé réveil

l'horizon joyeux fait du bien
met des éclaircies dans les coeurs
une journée, en son matin
nous offre ses belles lueurs

quelques rimes dominicales
qui s'aventurent, en des quatrains
en ce doux matin idéal
d'une journée, en son chemin

(déposé à la Sacem)

MUSICAL REPORTAGE
"Emmanuel Férel dans rock N' Oise"

vous proposant de découvrir les vidéos
- celle de l'interview (10 minutes environ)
- et celles de la playlist de mes chansons

sur le lien ci-dessous
www.rocknoise.fr/
ou
voir aussi dans les liens du blog
celui "Emmanuel Férel dans rock N' Oise"

vous pouvez aussi partager ce lien "rock N' Oise"
sur vos réseaux (facebook,mails, blogs ---)
vous remerciant d'avance


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg





Samedi 8 juillet 2017 à 10:28


poème 'écrire'    / (et voir musical reportage sur Emmanuel Férel)

Ecrire (2013)

Au coeur des pas du temps
en de joyeux élans
les rimes glissent souvent

créer, écrire
tout un partage
en poétiques lectures

puis, aussi découvrir
des talents, de tout ages
en de nombreuses écritures

poétiques voyages
quand tournent les pages
des rimes de la vie
en de nombreux écrits

(déposé à la Sacem)

MUSICAL REPORTAGE
'Emmanuel Férel dans rock n Oise"

vous proposant de découvrir les vidéos
- celle de l' interview (10 minutes environ)
- et celles de la playlist de mes chansons

sur lien ci-dessous
www.rocknoise.fr/
ou
voir aussi dans les liens du blog
celui 'Emmanuel Férel dans rock n Oise"

Vous pouvez aussi partager ce lien "rock n Oise"
sur vos réseaux (facebook,mails, blogs---)
vous remerciant d'avance

http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Vendredi 30 juin 2017 à 15:05


La lettre du poète  (2013)

 Je vous écris, ici,
même peut être ailleurs
ici ou là, peu importe l'endroit

je vous écris les mots
dans l'instant où, le temps
s'y dessine des heures
en des vagues, sans remous
en des vagues, en douceur

Et, mes yeux, droit devant
voient l'horizon lointain
voient l'horizon marin
aux courbes océanes

les yeux, un peu rêveurs
un bateau caravane
vogue vers d'autres rimes
la plume aventurière
Puis l'escale venue,
d'une ancre, dans la mer

Je vous écris ici
même peut être ailleurs
ici ou là, peu importe l'endroit

je vous écris les mots
de prés ou bien de loin
d'un nocturne ou lever
d'un soleil rougissant
de la vue d'un plage
et ma lettre voyage

peu importe le lieu
qu'il soit mer ou ailleurs
je vous écris souvent
de nuit comme de jour
oh vous que je côtoie
de mon coeur troubadour

Entre ma plume et le papier
il y' a nos rendez vous
ils restent fidèles, réguliers
et d'un élan , à votre gout

Jamais de vous, ne s'éloigne longtemps
ma plume revient toujours
en créatifs instants

au coeur de mes écrits
vers vous je vais
Madame poésie


(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg






Jeudi 22 juin 2017 à 16:27


la voix Ferré (2013)

Oh sur la voix Ferré
y' a des mots voyageurs
des mots qui s'aventurent
dans le temps qui s'enfuit

oh dans la voix Ferré
elle tourne la terre
avec le temps qui va
les vieux copains d' la vie
et la vie d'artiste

oh de la voix Ferré
l'émotion est grandeur
joli môme, doux regard
la solitude, ailleurs

et par la voix Ferré
y' a Paris, en musiques
y' a Saint germain des près
y' a le quartier latin
oh y' a de nombreux airs

y' a aussi, l'île Saint Louis
tant et tant de chansons
nombreuses mélodies
quelques vers d' Aragon
et tant d'autres, en mémoire

l'éternel, c'est extra
les Moody blues en piste
tant et tant, de la voix
disparue, mais qui dure
en écoutes sympathiques


(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Jeudi 15 juin 2017 à 11:38


Un plaisant et campagnard lieu  (2013)

Un cygne se laisse glisser
sur un cour d'eau,une rivière
il va , d'un élan non pressé
pour rejoindre ses congénères

au bord de l'eau, y' a des pécheurs
venus s'installer, le matin
venus aux premières lueurs
oh des habitués, pour certains

il y' a aussi, quelques marcheurs
qui se promènent tranquillement
en ces fraiches et matinales heures
d'un nouveau retour du printemps

oh y' a de la vie qui s'écoule
un cygne glissant, calmement
il y' a du monde, mais pas la foule
en ce lieu campagnard, plaisant


(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Vendredi 9 juin 2017 à 14:14


Les nocturnes rues  (2013)

Elles  sont généreuses,accueillantes
les nocturnes rues, de nos villes
loin, des passants et des passantes
dans la journée qui y défilent

oh quand viennent les heures du soir
y' a moins de pas, sur les trottoirs
les nocturnes rues font dortoirs

nombreux s'installent, sur des cartons
où à même le sol, aussi
ainsi, s'écoulent les saisons
pour un trop grand nombre de vies

des soirs où, les rues font l'accueil
à la belle étoile, des nuits
mais aussi, l'hiver, font des deuils
quand disparaissent des sans logis

oh mais quelque soit l'époque
les nocturnes rues, de nos villes
oh trop souvent, nous évoquent
des humaines vies difficiles

avec quelques lits d'installés
vétustes et peu conformes
les nocturnes rues s'endorment
dans l'élan, d'un temps fatigué

et, demain, qui s'éveillera ?
sur les trottoirs, de nos villes
trop lourdes chaleurs ou grands froids
toutes les saisons s'habillent

s'habillent, en fonction de leurs temps
de leurs mois, où elles s'intallent
et demain, matinaux instants
des positifs et des fatals


(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Vendredi 2 juin 2017 à 14:29


Quand le temps fait parler de lui  (2013)

le ciel fait la grimace
le temps tient pas en place
d'un soleil qui s'efface
pour une pluie tenace

sur la céleste scène
il peut être changeant
oh le temps se promène
il fait parler les gens

qu'il soit soleil ou pluie
le temps va, où coure t'il
il fait parler de lui
y' a son tempo qui file

le temps urge, il se presse
va trop vite, parfois
un passé, il nous laisse
un futur, nous prévoit

un présent, il nous donne
pour savourer l'instant
parfois, il nous étonne
selon ses changements

ne pas perdre sa trace
le garder comme allié
en son coeur, son espace
y rester bien ancré

(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

Samedi 27 mai 2017 à 16:13


La balançoire et le manège  (2012)

Elle a le privilège
de pas tourner en rond
de l'élan de son siège
elle vole, vers l'horizon

elle frôle les nuages
et le ciel, elle caresse
y' a son siège, en voyage
dans l'élan , il progresse

oh dame balançoire
sans s'envoler, trop haut
l'horizon, elle peut voir
qu'il pleuve ou qu'il fasse beau

son ami, le manège
lui, tourne et tourne encore
sur des airs, en arpèges
ou bien semés d'accords

en festives mélodies
dans sa ronde, sans fin
ou juste, un ralenti
une pause et repart

à chacun, son élan
son rythme et son entrain
dans l'horizon du temps
pour d'enfantins regards


(déposé à la Sacem)


http://autresrimes.cowblog.fr/images/cieleclaircie.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast